Open Letter to the Federation of the Humanities and Social Sciences (Canada)

Dr. Patrizia Albanese, President, Board of Directors, Federation of the Humanities and Social Sciences
275 Bank Street, Suite #300
Ottawa, Ontario, K2P 2L6
federation@ideas-idees.ca

June 7, 2019

Atten: Federation for the Humanities and Social Sciences

The Canadian Disability Studies Association-Association canadienne d’études sur le handicap (CDSA-ACÉH) Executive Board is writing to express our condemnation of the racist events that occurred on June 2, 2019, on the University of British Columbia’s campus at the 88th Congress of the Humanities and Social Sciences. On this day, Black Canadian Studies Association (BCSA) member and graduate student Shelby McPhee was racially profiled, harassed, and temporarily detained.

We are deeply concerned about the Federation’s respose [sic] to the situation and its investigation into what happened; the delay in formally apologizing to Mr. McPhee; and its lack of explicit address to the engrained institutional anti-black racism in the academy this incident represents.

As the BCSA articulates in their public letter, “[e]ncounters with the police are extremely unsettling and frankly, unsafe, for people of African descent, given the strained history between these two groups.” While we agree it is critical that all member associations of the Federation, including our own, take active steps to confront institutionalized anti-Black racism within their own organizations to provide Black persons safe and inclusive environments, we also strongly believe that the Federation has a significant role to play in supporting this desperately needed paradigm shift.

As such, we call on the Federation to do more than merely outline the minimal steps it has since taken, and instead ask for an immediate and public agreement to all of the Black Canadian Studies Association’s demands detailed in their open letter published on June 4, 2019. Their demands are repeated below:

1) The Federation immediately issue a public response acknowledging this incident, asserting zero tolerance for racial profiling and all forms of anti-Black racism, and a commitment to work with the BCSA to ensure that Congress is a welcoming space and experience for [their] members;
2) Ensure delivery to the two accusers involved, a letter that will be prepared by the BCSA in response to this incident;
3) The mention of anti-Black racism be added to the theme of Congress 2020: Bridging Divides (for example: Bridging Divides and Confronting Anti-Black racism);
4) If the BCSA remains a member association of the Federation, the waiving of the association’s fees for Congress 2020.

Beyond these, we call on the Federation to publish a list of material changes and actions they plan to take in the short and long term to fight anti-Black racism at Congress and within its own administrative ranks, as this is a systemic issue and not isolated to a single event. Without such definitive commitments, the Federation’s statement in response to this incident rings hollow.

The Canadian Disability Studies Association-Association canadienne d’études sur le handicap welcomes the addition of the Black Canadian Studies Association to the Federation’s membership associations. Their presence and contributions, as evidenced by this incident, are urgently needed. We also greatly value the voices of young scholars, especially those from oppressed communities, and believe it is critical the Federation support and make space for their future participation at Congress.

In solidarity with the Black Canadian Studies Association,

The Canadian Disability Studies Association-Association canadienne d’études sur le handicap
(CDSA – #293)

#####

Madame la Présidente,

Le Comité exécutif de l’Association canadienne d’études sur le handicap (CDSA-ACÉH) tient à vous préciser qu’elle condamne les évènements racistes survenus le 2 juin 2019 sur le campus de l’Université de la Colombie-Britannique à l’occasion du 88e Congrès des sciences humaines et sociales. Ce jour-là, Shelby McPhee, membre de la Black Canadian Studies Association (BCSA) et étudiant diplômé, a été victime de profilage racial, de harcèlement et de détention temporaire.

Nous sommes profondément préoccupés par la position adoptée de la Fédération face à cette situation, par son enquête sur les évènements, par le délai avec lequel elle a tardé à présenter ses excuses officielles à Monsieur McPhee et par son absence de réponse explicite au racisme anti-Noir ancré dans les institutions universitaires que cet incident représente.

Comme l’indique la BCSA dans sa lettre publique, « les rencontres avec la police sont extrêmement troublantes et, franchement, insécurisantes pour les personnes d’ascendance africaine, étant donné les tensions historiques entre ces deux groupes ». Bien que nous convenions qu’il est essentiel que toutes les associations membres de la Fédération, y compris la nôtre, prennent des mesures actives pour lutter contre le racisme institutionnalisé contre les Noirs au sein de leurs propres organisations afin d’offrir aux Noirs un environnement sûr et inclusif, nous croyons aussi fermement que la Fédération a un rôle important à jouer pour appuyer ce changement de paradigme crucialement nécessaire. »

C’est pourquoi nous demandons à la Fédération de ne pas se contenter de décrire les mesures minimales qu’elle a prises depuis, mais plutôt qu’elle démontre son accord immédiat et public envers les revendications de la Black Canadian Studies Association, détaillées dans sa lettre ouverte publiée le 4 juin 2019. Leurs demandes sont répétées ci-dessous :

1) La Fédération doit publier immédiatement une réponse publique reconnaissant cet incident, affirmant une tolérance zéro pour le profilage racial et toutes les formes de racisme anti-Noirs, et un engagement à travailler avec la BCSA pour faire en sorte que le Congrès soit un lieu accueillant et une expérience pour [leurs] membres;
2) S’assurer de remettre aux deux accusateurs impliqués une lettre qui sera préparée par la BCSA en réponse à cet incident;
3) La mention du racisme anti-Noir doit être ajoutée au thème du Congrès 2020 : Bridging Divides (par exemple : Bridging Divides and Confronting Anti-Black racism);
4) Si la BCSA demeure une association membre de la Fédération, elle devrait bénéficier de l’exonération des cotisations de l’association pour le Congrès 2020.

En outre, nous demandons à la Fédération de publier une liste des changements et des mesures concrètes qu’elle prévoit entreprendre, à court et à long terme, pour lutter contre le racisme anti-Noir au Congrès et dans ses propres rangs administratifs, car il s’agit d’un problème systémique et non d’un évènement isolé. Sans de tels engagements définitifs, nous estimons que la déclaration de la Fédération en réponse à cet incident a une résonnance futile.

L’Association canadienne d’études sur le handicap accueille favorablement l’ajout de Black Canadian Studies Association aux associations membres de la Fédération. Leur présence et leurs contributions, comme en témoigne cet incident, sont nécessaires, et ceci de façon urgente. Nous accordons également une grande valeur à la voix des jeunes chercheurs, en particulier ceux des communautés opprimées, et nous croyons qu’il est essentiel que la Fédération appuie et leur réserve une place de choix lors de leur future participation au Congrès.

En solidarité avec la Black Canadian Studies Association,

L’Association canadienne d’études sur le handicap
(CDSA #293)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.